Idriss Déby a ordonné la fermeture de l’ambassade des États-Unis au Tchad suite à la décision du président américain Donald Trump d’interdire la délivrance de visas aux Tchadiens, considérés comme « terroristes » par un décret.

Ce décret présidentiel américain fait suite au boycott du dernier sommet de l’ONU par le président Déby, en signe de protestation contre la mauvaise volonté des puissances du monde à laisser l’Afrique se développer loin de toute guerre et de tout conflit. Mais cette information a été démentie à peine quelques heures après sa publication. Claude Timmerman, analyste politique et spécialiste des questions africaines, nous donne plus de détails à ce sujet.

Etiquette: ;