Regrettant que Bachar el-Assad soit «en dépit de tout en train de gagner la bataille», le ministre de la Défense israélien a fait appel aux Etats-Unis pour qu’ils interviennent davantage dans la région.

«Nous espérons que les Etats-Unis seront plus actifs dans l’arène syrienne et au Moyen-Orient en général», a déclaré le 3 octobre le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman dans une interview au média israélien Walla News.

Si le ministre israélien reconnait que les Etats-Unis font face à leur propres problèmes en ce moment, il milite avec ferveur pour un engagement poussé de Washington dans la région sur le long terme. «D’une manière générale, plus ils sont actifs, mieux c’est», ajoute-t-il.

«Le public ne sait pas tout et c’est une bonne chose»

Si Avigdor Lieberman souhaite une présence plus accrue de son allié en Syrie, c’est parce qu’il n’est pas rassuré par l’état des forces en présence. «Au Nord, nous sommes confrontés aux Russes, aux Iraniens, ainsi qu’aux Turcs et au Hezbollah. Le public ne sait pas tout et c’est une bonne chose, mais c’est un engagement et un effort vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.»

L’évolution de la situation en Syrie n’est pas non plus pour le rassurer. «En dépit de tout, Bachar el-Assad est en train de gagner la bataille», a-t-il constaté. Le responsable israélien regrette surtout que le vent ait tourné de façon spectaculaire concernant le président syrien : «Tout d’un coup, tout le monde se précipite pour se rapprocher de Bachar el-Assad.» Selon lui, même les pays occidentaux feraient désormais «la queue» pour gagner les faveurs du président syrien.

Etiquette: ; ;