Depuis le début de l’opération antiterroriste en Syrie et en Irak, les terroristes créent des points d’appui dans d’autres pays et régions du monde, a constaté ce mercredi Vladimir Poutine.

Les offensives en Syrie et en Irak n’ont pas encore permis d’infliger une débâcle complète aux djihadistes, et les attentats, de plus en plus fréquents ces derniers temps, mettent en lumière la nécessité de s’unir face au terrorisme, a indiqué ce mercredi Vladimir Poutine.

«Les opérations antiterroristes activement menées en Syrie et en Irak n’ont pas permis de détruire définitivement l’infrastructure et le potentiel de combat des organisations terroristes. Après avoir modifié leur tactique, les combattants djihadistes ont procédé à la création de nouveaux points d’appui dans d’autres pays et régions», a affirmé le chef d’État russe, s’exprimant lors d’une réunion des chefs des services de sécurité étrangers, partenaires du FSB russe.

Dans ce contexte, a fait valoir le Président russe, les terroristes qui ont suivi une préparation idéologique dans les zones de conflits armés avant de regagner leurs pays de résidence présentent un danger particulièrement grave.«Cet effectif du terrorisme international doit être rapidement relevé et neutralisé à temps», a ajouté Vladimir Poutine.

Et de conclure: «Nous nous prononçons en faveur d’une approche complexe de lutte antiterroriste, contre la propagation de son idéologie, le financement des groupes armés illégaux et pour le rejet de la politique de double standards face à cette menace majeure des temps modernes.»

Etiquette: ; ;