L’ONU a inclus la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite, dans le projet de «liste noire» des violations des droits de l’homme au Yémen.

Selon les Nations Unies, les actions de la coalition arabe ont entraîné la mort et les blessures de 683 enfants au Yémen en 2016. Suite des frappes aériennes de la coalition, 38 hôpitaux et écoles ont été détruits.

Pendant une longue période, la question de l’inclusion de la coalition soutenue par les États-Unis est dans la «liste noire» a été à l’ordre du jour .

L’année dernière, la coalition s’était déjà trouvée dans la «liste noire» de violateurs des droits de l’homme, mais elle en était tout de même exclue.