Le gouvernement espagnol a rejeté mercredi l’appel du président indépendantiste catalan Carles Puigdemont à une médiation tant qu’il continuerait à menacer de faire sécession.

«  Si M. Puigdemont veut parler ou négocier, ou envoyer des médiateurs, il sait parfaitement ce qu’il doit faire auparavant : se remettre dans le chemin de la loi, qu’il n’aurait jamais dû quitter  », a réagi le gouvernement dans un communiqué.

Le gouvernement conservateur dirigé de Mariano Rajoy prévient Carles Puigdemont qu’il «  n’acceptera aucun chantage. (…) Retirez la menace de la rupture  », lui intime-t-il.

Etiquette: