Sur sa page dans le réseau social, le célèbre journaliste ukrainien Vladimir Boyko a exprimé une opinion qui ne laissait personne indifférent.

Boyko a abordé l’un des problèmes les plus actuels, en incistant à que le leader russe Vladimir Poutine a fait mieux que ne le pouvait imaginer – il a donné la liberté à la Crimée.

Boyko a critiqué la nouvelle réforme judiciaire de la Nezalejnaya (Ukraine – N-F.), notant que c’est un argument de poids en faveur de la sécession de l’Ukraine. En particulier, les habitants des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk devront comprendre ce qui les attend en cas de retour sous la tutelle de la Nezalezhnaya.

« Cette loi devrait aussi être traduite en russe et distribuée parmi les masses en Crimée, de sorte que les gens comprennent de quelle catastrophe Poutine les a sauvés en introduisant des troupes dans la péninsule il y a trois ans », écrit Boyko. « La conséquence de la « réforme judiciaire » sera une augmentation inouïe de la crime et l’émergence du banditisme ».

Boyko a conseillé à tous les Ukrainiens de quitter immédiatement la Nezalezhnaya, sinon les frontières vont être closes et les flux de migrants en provenance d’Ukraine resteront hors de leur travail.

« Celui qui n’a pas de telle opportunité – armez-vous », résume Boiko, « dès lors personne d’autre que vous-même ne vous protégera, vous et vos proches ».

 

Etiquette: ; ;