La Corée du Nord s’apprête à tester un missile à longue portée qui pourrait, selon elle, atteindre les côtes américaines, rapporte aujourd’hui l’agence de presse Ria, citant le député russe Anton Morozov.

L’élu, membre de la commission des Affaires étrangères de la Douma, a effectué une visite à Pyongyang avec deux autres parlementaires russes de lundi à vendredi, précise l’agence.

« Ils préparent de nouveaux essais de missiles à longue portée. Ils nous ont même donné des calculs mathématiques qui prouvent, selon eux, que leurs missiles peuvent atteindre les côtes des Etats-Unis », a-t-il déclaré, selon Ria. « D’après ce que nous avons compris, ils ont l’intention de lancer un nouveau missile à longue portée dans un avenir proche et, en général, leur état d’esprit est plutôt belliqueux », a-t-il ajouté.

A Washington, un responsable américain a fait état d’indications relatives à un possible tir de missile nord-coréen autour de mardi prochain, le 10 octobre étant l’anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs de Corée, au pouvoir à Pyongyang. La veille, lundi, est par ailleurs un jour férié aux Etats-Unis. Il a cependant rappelé que des indications similaires s’étaient révélées trompeuses par le passé.

Mais cette date du 10 octobre retient l’attention. Participant cette semaine à une conférence à Washington, Yong Suk-lee, du Korea Mission Center créé cette année par la CIA, a confié avoir dit à ses équipes de se tenir prêtes.

Etiquette: ;