L’OIM a annoncé qu’environ 100 mille musulmans Rohingyas étaient regroupés dans la ville de Buthidaung, dans l’Etat d’Arakan au Myanmar, en attente de franchir la frontière du Bangladesh.

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’ONU, Mark Lowcock, a déclaré que l’organisation des Nations Unies organisera une conférence internationale à Genève le 23 octobre courant, dans le but de soutenir les réfugiés d’Arakan.

C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue, vendredi, par Lowcock au Bureau de l’ONU dans la ville suisse Genève.

Lowcock a souligné que l’Etat d’Arakan est le théâtre de l’une des plus grandes crises humanitaires au monde.

«Les musulmans Rohingyas continuent de se déplacer vers le Bangladesh », a-t-il ajouté.

Il a noté qu’il avait effectué une visite dans les camps des réfugiés d’Arakan au Bangladesh.

Le responsable onusien a indiqué que des centaines de milliers de Rohingyas attendent leur tour pour traverser la frontière du Bangladesh.

Il a, également, appelé le gouvernement du Myanmar à autoriser l’accès inconditionnel de l’ONU à l’Etat d’Arakan.

«Ce qui se passe dans la région est inacceptable », a-t-il souligné.

Plus tôt dans la journée, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) avait annoncé qu’environ 100 mille musulmans Rohingyas étaient regroupés dans la ville de Buthidaung, dans l’Etat d’Arakan au Myanmar, en attente de franchir la frontière du Bangladesh.

Depuis le 25 août dernier, l’armée de Myanmar commet, avec les milices Bouddhistes, des crimes et des massacres contre la minorité des Rohingyas, faisant des milliers de morts et de déplacés parmi les innocents, selon des activistes locaux.

Etiquette: ;