Une brigade multinationale destinée à renforcer le flanc oriental de l’Otan en Roumanie sera opérationnelle d’ici à fin 2018, a déclaré aujourd’hui le président roumain Klaus Iohannis, à l’occasion d’une visite du secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg.

« J’ai confiance (dans le fait) que nous respecterons nos engagements pour que cette brigade soit entièrement opérationnelle avant fin 2018 », a souligné le chef de l’Etat roumain. Basée à Craiova (sud), la brigade sera dirigée par la Roumanie et comprendra également des militaires polonais, portugais, bulgares, italiens et allemands, a quant à lui précisé M. Stoltenberg.

 Cette initiative s’inscrit dans le cadre du renforcement de la présence de l’Otan dans les anciens pays du bloc soviétique, inquiets pour leur sécurité depuis l’entrée de la Crimée au sein de la Russie en 2014.

« La Brigade multinationale sud-est a été créée en réponse à l’environnement d’insécurité et d’instabilité à proximité de la zone Otan », a confirmé M. Iohannis. « L’Otan ne cherche pas la confrontation et ne représente pas une menace pour la Russie », a-t-il assuré.

Outre la mise en place d’une brigade en Roumanie, le renforcement de l’Otan sur son flanc oriental comprend le déploiement de quatre bataillons dans les pays baltes et en Pologne, a rappelé M. Stoltenberg.

Etiquette: ;