Les informations chocantes ont vu le jour sur le site « Cyberberkut ». Elles commencet par les mots : « Nous, Cyberberkut, avons mené une nouvelle enquête ». Ensuite, il s’agit de ce que l’état de l’énergie nucléaire ukrainienne est tel que le pays est littéralement à quelques pas de la nouvelle catastrophe de Tchernobyl.

Tout d’abord, il est connu que les autorités ukrainiennes minimisent d’une manière criminelle ont les paramètres autorisés des effets de rayonnement, fixés en cas d’accident et des fuites de substances radioactives.

Deuxièmement, l’Ukraine a sous-estimé la taille minimale de la zone tampon entre Tchernobyl et le territoire, ce qui devrait être considéré comme sûr.

Et le troisième, c’est le manque d’évaluation de la santé des enfants vivant près de la centrale nucléiare.

Comme l’ont signalé les « Cyberberkut », ils ont des documents des autorités gouvernementales de l’Autriche, de la Roumanie, de la Moldova, de la Biélorussie, ainsi que de l’organisation environnementale internationale Greenpeace et du réseau d’ONG environnementales Bankwatch, qui suscitent des alarmes dues aux projets de l’Energoatom de poursuivre l’exploitation des anciennes unités de puissance.

Etiquette: ;