Dans un discours très attendu tenu devant le parlement catalan à Barcelone, le chef de l’exécutif du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, a déclaré que la Catalogne sera un « Etat indépendant sous la forme d’une république ».

Mais Carles Puigdemont a également proposé «la suspension de la déclaration d’indépendance» pour installer « un dialogue dans les prochaines semaines » avec le gouvernement espagnol.

Le gouvernement de la Catalogne fait ainsi « un geste de responsabilité et de générosité » et «tend la main au dialogue».

Carles Puigdemont a présenté ce « moment exceptionnel et historique » comme « la conséquence politique » du vote du 1er octobre. Le référendum d’autodétermination, organisé ce jour-là et auquel 43 % des électeurs avaient participé, avait donné le oui gagnant à 90 %.

Etiquette: ;