L’influente maire de Barcelone s’est prononcée aujourd’hui contre une déclaration unilatérale d’indépendance du gouvernement catalan, demandant aussi au gouvernement espagnol de retirer les renforts policiers envoyés dans la région.

« Les résultats (du référendum du 1er octobre) ne peuvent pas servir de fondement à une proclamation d’indépendance », a déclaré Ada Colau, maire de gauche de la capitale catalane de 1,6 million d’habitants, qui s’est souvent prononcée pour un référendum légal.

Notons ici que le jour des votes, après l’intervention en force de la police pour empêcher un référendum sur l’indépendance de cette région, Ada Colau a qualifié le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy de “lâche”, l’appelant à quitter le pouvoir, à l’instar du parti de gauche radicale Podemos dont elle est partenaire.