Le président français Emanuel Macron a pris part, le jeudi 5 octobre à Paris, à une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi.

Lors de ce point de presse, Emmanuel Macron a rappelé son engagement envers l’Irak, en matière de lutte antiterroriste. Avant même d’avoir eu lieu, la visite à Paris, jeudi, du Premier ministre irakien, a provoqué un cafouillage diplomatique entre Paris et Bagdad sur la question kurde, Emmanuel Macron ayant été contraint de réviser son offre de médiation.

Для плеера требуется установить Flash Player

En effet, al-Abadi a sèchement repoussé l’offre de médiation de Paris sur le dossier du Kurdistan irakien, ce qui a provoqué un certain « embarras » à l’Élysée et au Quai d’Orsay. En réalité, les autorités de Bagdad sont bien conscientes des relations privilégiées que Paris entretient avec le clan Barzani.

Bassam Tahhan, analyste franco-syrien des questions internationales, nous donne plus de détails à ce sujet.

Etiquette: ;