Le passage à l’alphabet latin n’affectera pas la russophonie, a déclaré le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbayev.

Le chef de l’État s’est exprimé au cours d’une réunion organisée lundi à Astana, à propos du passage à l’alphabet latin.

Rappelant que le pays utilise l’alphabet cyrillique, Nazarbayev a insisté sur l’importance de ce passage.

«Le passage à l’alphabet latin n’affectera aucunement les droits des Russophones, la langue russe ou les autres langues, a-t-il déclaré. On continuera d’utiliser la langue russe en même temps. Le passage au nouvel alphabet facilitera l’apprentissage de la langue kazakhe.»

Nazarbayev a souligné que cette réforme linguistique ne doit pas nuire au progrès des autres langues parlées dans le pays.

«Aucun autre pays ne s’est autant concerté avec son peuple, sur le passage à un nouvel alphabet, a-t-il fait remarquer. Il est important pour nous de connaitre l’opinion du peuple. Les jeunes doivent soutenir ce processus.»

Le Kazakhstan prévoit de passer à l’alphabet latin et de diffuser des manuels scolaires avec cet alphabet à partir de 2018.

Nazarbayev avait déclaré qu’ils visent la diffusion des livres, des revues et des documents officiels en cet alphabet, d’ici 2025.

Etiquette: ;