Prenant le parti de ménager Madrid sans froisser les indépendantistes, le discours de Carles Puigdemont n’a pas suscité l’adhésion de ses partisans.

Les indépendantistes catalans avaient placé de grands espoirs dans le discours de Carles Puigdemont ce 10 octobre, y voyant une occasion unique de proclamer solennellement l’indépendance de la République de Catalogne. Mais le président catalan a opté pour un compromis, faisant une déclaration implicite d’indépendance, dont il a immédiatement suspendu les effets pour ouvrir la porte au dialogue et à la négociation avec Madrid.

A Barcelone, les témoins ont pu constater la déception et la confusion des Catalans venus suivre le discours sur des écrans géants.

Nombre d’entre eux ont eu du mal à digérer la tournure prise par les événements, et on rapidement déserté la place où ils espéraient quelques minutes auparavant encore célébrer la naissance de leur Etat.

Etiquette: