Le gouvernement espagnol se réunit en urgence ce mercredi pour décider d’une réponse à la signature par les dirigeants indépendantistes en Catalogne d’une très redoutée déclaration d’indépendance unilatérale, signée mais « suspendue » dans l’attente d’un dialogue avec Madrid.
Le Conseil des ministres, présidé par le conservateur Mariano Rajoy, prévu à 09H00, décidera quelles mesures prendre au lendemain d’une séance parlementaire confuse au parlement catalan.
Face aux pressions de toutes parts, y compris européennes, le président séparatiste de la région, Carles Puigdemont, a promis de transformer la Catalogne en « République » indépendante, tout en défendant une suspension du processus pour trouver une « solution négociée » avec Madrid. Il a estimé que sa région vivait un « moment historique », s’appuyant sur la victoire du « oui » à l’indépendance à 90,19% des voix, lors du référendum d’autodétermination -interdit et contesté- du 1er octobre.
Mais, quelques minutes plus tard, il a proposé au Parlement de suspendre « les effets de la déclaration d’indépendance (…) afin d’entamer un dialogue, sans lequel il est impossible de parvenir à une solution négociée ».

Etiquette: