Le Vatican a annoncé, mardi, que le Pape François prévoit une visite au Myanmar et au Bangladesh en novembre prochain.

Radio Vatican a rapporté que le chef de l’Eglise catholique prévoit de se rendre au Myanmar du 27 au 30 novembre prochain, et par la suite au Bangladesh, où il termine sa tournée asiatique le 2 décembre.

Lors de sa visite, le Pape François rencontrera le président Htin Kyaw et la conseillère d’État et ministre des Affaires étrangères Aung San Suu Kyi, ainsi que d’autres responsables gouvernementaux, en plus des moines bouddhistes et des évêques chrétiens, et il conclura par visiter la cathédrale Sainte-Marie de Rangoon, l’une des plus grandes villes du pays (sud).

Le Pape François rencontrera, dans la capitale bangladaise Dacca, le Premier-ministre, Sheikha Husseina Ouajed, en plus de quelques évêques du pays.

La Radio n’a pas dévoilé le contenu des discussions prévues par le Pape, tandis que la visite intervient au milieu des critiques acerbes contre le Myanmar en raison de la crise des musulmans Rohingyas dans l’Etat d’Arakan.

Depuis le 25 août, l’armée du Myanmar procède à un génocide contre les musulmans Rohingyas à Arakan, dans le sud-ouest du pays, provoquant une vague de condamnation à travers le monde, en particulier parmi les Musulmans.

Depuis cette date, environ 509 mille musulmans Rohingyas ont été forcés de fuir la violence dans l’Etat d’Arakan, selon les dernières estimations de l’ONU.

Le 19 septembre, Human Rights Watch et Amnesty International ont demandé au Conseil de sécurité de l’ONU de faire pression sur le gouvernement du Myanmar pour qu’il arrête le nettoyage ethnique des Rohingyas.

Etiquette: ;