Le président Donald Trump assure que les articles qui détaillent ses relations tendues avec le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson sont « bidons ».

Mais il semble cependant avoir été touché par certains des propos rapportés. Selon la chaîne NBC News, le secrétaire d’Etat a qualifié le président américain de « débile » à la fin d’une réunion au Pentagone cet été, des propos démentis par son porte-parole.

« Je pense que c’est une fausse information », affirme Donald Trump dans un entretien au magazine Forbes publié mardi.

« Mais s’il l’a dit, je pense qu’il faudra comparer nos tests de QI. Et je peux vous dire qui va gagner », ajoute-t-il aussitôt.

Interrogé en milieu de journée dans le Bureau ovale sur le fait de savoir s’il avait toujours confiance dans son secrétaire d’Etat, il a répondu « oui ».

N’a-t-il pas affaibli le chef de la diplomatie en le prenant publiquement à partie? « Je n’ai affaibli personne, je ne crois pas au fait d’affaiblir qui que ce soit », a-t-il répondu.

Les deux hommes devaient déjeuner ensemble mercredi à la Maison Blanche en présence également de Jim Mattis, secrétaire américain à la Défense.

Les révélations de NBC News avaient contraint l’ex-patron du géant pétrolier ExxonMobil à prendre la parole pour affirmer son soutien public et son « engagement en faveur du succès » du locataire de la Maison Blanche.

Peu après, Donald Trump avait assuré avoir « pleinement confiance en Rex », dénonçant une histoire « fabriquée par NBC ».

Quelques jours plus tôt, il avait rabroué, dans une série de tweets, son secrétaire d’Etat pour avoir évoqué publiquement l’existence de canaux de communication visant à sonder les intentions de la Corée du Nord. « Il perd son temps à négocier », avait-il écrit. « Conserve ton énergie Rex, nous ferons ce que nous devons faire ».

Etiquette: ;