La municipalité de Sesto San Giovanni, une ville italienne dans la région Lombardie (Nord), a refusé de délivrer un permis de construire de « la plus grande mosquée » dans le nord du pays.

Suite à quoi, les associations islamiques ont annoncé leur intention de faire recours.

D’après la télévision publique, le vote contre le projet a eu lieu lors d’une réunion du conseil municipal de la ville.

Les motifs du refus sont liés « au non-paiement des taxes municipales d’une valeur de 270 milles euros par le centre islamique local qui supervise le projet », selon la même source.

Il était prévu de construire la mosquée sur une superficie de 2500 m2 qui comprendrait, en plus des espaces de prière, une bibliothèque, un restaurant, un jardin et des places de stationnement.

La Fédération des associations islamiques de la région de Lombardie a, de son côté, annoncé dans un communiqué, son intention de contester la décision de la municipalité de Sesto San Giovanni auprès du tribunal administratif régional.

L’islam est la deuxième religion en Italie après le catholicisme, selon les dernières données de l’Institut national italien de Statistique.

Les mêmes données indiquent également que l’Italie compte 1.7 million de musulmans sur une population de 60.6 millions, et au moins 700 mosquées. La plus grande est située à Rome, la capitale.

Il convient de rappeler que Dario Nardella, le maire de Florence (dans le centre), a rejeté le mois dernier la demande de la communauté musulmane de transformer une ancienne caserne militaire en mosquée.

Etiquette: