Les premières réactions tombent après l’annonce de la décision des Etats-Unis de se retirer de l’organisation, qu’ils accusent de préjugés «anti-israéliens». La France a souligné que les valeurs de l’Unesco faisaient partie «de l’ADN américain».

«Nous regrettons la décision américaine de se retirer de l’Unesco dans une période où le soutien de la communauté internationale à cette organisation est primordial», a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la France, candidate à la tête de l’organisation, Agnès Romatet-Espagne, le 12 octobre. «Notre candidature à la direction générale de l’Organisation prend, dans ces circonstances, une signification nouvelle», a-t-elle ajouté.

Sur le compte Twitter de la Mission permanente de la France auprès de l’ONU, François Delattre, ambassadeur de la France auprès de cette organisation a déclaré : «L’Unesco promeut nos valeurs : culture, éducation, sciences. Ces valeurs font partie de l’ADN français, mais aussi de l’ADN américain.»

Etiquette: