Lors des consultations sur la Syrie qui se sont déroulées à Genève, la partie russe a appelé à augmenter le volume de l‘aide humanitaire internationale accordée au peuple syrien.

L’augmentation de l’aide humanitaire internationale et le déminage du territoire syrien pourraient rapprocher les perspectives d’une solution politique en Syrie, annonce le service de presse du ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Ce communiqué a été publié au terme de consultations entre le vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine, et l’envoyé spécial de l’Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, qui se sont déroulées à l’ambassade russe à Genève.

Lors des consultations, les parties ont évoqué la nécessité d’accroître l’aide humanitaire internationale au peuple syrien, d’aider le pays à restaurer son infrastructure et à déminer son territoire.

La partie russe a souligné que ces mesures pourraient rapprocher les perspectives d’une solution politique, de la suppression définitive du terrorisme et du retour de la stabilité sur le sol syrien.

«L’échange de points de vue a permis de constater des tendances positives en Syrie qui sont apparues grâce aux succès obtenus dans la lutte contre les terroristes de Daech et du Front al-Nosra, ainsi que grâce au début de la baisse d’intensité des combats», indique le communiqué.

Les parties ont convenu de poursuivre leurs consultations.

Etiquette: ;