La star de tennis a le cœur sur la main. Novak Djokovic a annoncé l’ouverture de son troisième restaurant en Serbie, son pays d’origine. Celui-ci servira des repas gratuits aux sans-abri et aux déshérités.

À côté du tennis, Novak Djokovic a une autre passion : la cuisine. Le sportif serbe a d’ailleurs déjà ouvert deux restaurants dans son pays natal, « Novak » à Belgrade en 2009 et le restaurant vegan « l’Eqvita » à Monaco en 2016. Il s’apprête à inaugurer un troisième établissement. Petite particularité pour ce dernier : il proposera une cuisine « familiale » avec des plats gratuits pour les sans-abri et les déshérités. Une sorte de resto du cœur.

Remercier les Serbes

« L’argent n’est pas un problème pour moi. J’en ai gagné assez pour nourrir toute la Serbie. Je pense qu’ils le méritent après le soutien que j’ai reçu de leur part », a déclaré le numéro six mondial dans un communiqué repris par le Daily Mirror.

Merci chef

« La nourriture c’est ma passion. De toutes les choses que j’ai expérimentées dans ma vie, la nourriture est celle qui a le plus gros impact sur moi. Je voudrais partager cela avec tout le monde», a-t-il ajouté.Ses parents, qui possédaient également des restaurants lui ont transmis l’importance d’une bonne alimentation. En 2011, le triple vainqueur de Wimbledon commence à modifier drastiquement ses habitudes alimentaires : il élimine d’abord le gluten pour enfin devenir vegan.

Novak Djokovic dit devoir d’ailleurs ses victoires à son changement de régime. « Grâce à ma famille, j’ai toujours été amoureux de la cuisine. Mais en tant qu’athlète, c’est devenu crucial : le carburant qui détermine la manière dont je joue, la façon dont je récupère, et mon attitude sur le court ».

Etiquette: