Le président séparatiste de Catalogne Carles Puigdemont annonce aujourd’hui, dans une lettre au gouvernement espagnol, son souhait de « suspendre » pendant deux mois le mandat confié par les Catalans d’aller vers un pays indépendant pour entamer un dialogue.

« Pendant les deux prochains mois, notre principal objectif est de vous amener à dialoguer », écrit-il au chef du gouvernement Mariano Rajoy, après avoir évoqué la « suspension du mandat » confié par les Catalans qui ont selon lui voté pour l’indépendance. Puigdemont répond ainsi à la question du gouvernement qui lui avait laissé jusqu’à aujourd’hui pour répondre s’il avait déclaré ou non l’indépendance.

Puigdemont demande dans son courrier à Mariano Rajoy de « renoncer à la répression » et d’accepter « le plus vite possible une réunion », en réponse à la mise en demeure du gouvernement qui lui demandait de clarifier s’il a déclaré ou non l’indépendance.

Etiquette: