La maison Blanche n’a pas encore décidé comment développer une stratégie de politique étrangère pour la Syrie après la libération de Raqqa des militants de l’Etat islamique, a annoncé la NBC.

Selon la chaîne, la discussion de la formation d’une vaste stratégie à l’égard de la la Syrie cloche à cause de « difficultés » parce que les autorités américaines ont l’intention de libérer le pays des militants, mais ,e veulent pas que le pays soit contrôlé par le président Bachar al-Assad et les forces iraniennes dans la région.

De plus, certains fonctionnaires du gouvernement partagent l’opinion qu’Assad est « le seul qui empêche le pays de se transformer en trou noir », rapporte la chaîne de télévision.

Plus tôt, il a été rapporté que les militants de l’organisation terroriste « Etat islamique » quitteraient Raqqa en accord avec les combattants des forces démocratiques de Sirie, qui sont liées à la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

Etiquette: