Voici le premier enseignement du baromètre politique La Libre-RTBF-De Standaard-VRT de ce mois d’octobre : les Belges plébiscitent massivement la présence des militaires dans les rues.

A Bruxelles, 67 % des habitants de la capitale souhaitent en effet que l’armée reste déployée sur les artères de la ville (contre 19 % qui y sont opposés). En Wallonie, le pourcentage est de 69 % (et 16 % contre). En Flandre il est de 64 % (25 % contre).

Elément intéressant, ce plébiscite est aussi bien le fait des électeurs de droite, que de gauche. A Bruxelles, le sondage révèle que 77 % des potentiels électeurs socialistes sont favorables à un tel déploiement. Ce taux est de 74 % dans les rangs libéraux. Il tombe à 51 % chez les Verts qui sont les plus critiques. En Wallonie, c’est relativement la même chose. Ces pourcentages sont de 76 % du côté du PS, 78 % du côté du MR, et 51 % du côté d’Ecolo.

Pour rappel, les militaires ont été déployés dans les rues de Belgique à la suite des attentats du 6 janvier 2015, à Paris, contre « Charlie Hebdo ». Depuis lors, le niveau de la menace ayant été maintenu à 3 sur une échelle de 4 par l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (l’Ocam), ils n’ont plus quitté l’espace public et sont actuellement 1250. Si leur présence ne peut empêcher tout attentat, elle est considérée comme pouvant être dissuasive et permet d’assurer, en cas d’attaque, une réaction rapide aux côtés des policiers.

Lien

Etiquette: