Face à la récente recrudescence d’affrontements entre groupes armés en Centrafrique, Antonio Guterres a adressé un rapport aux membres du Conseil de sécurité.

Il préconise l’envoi de 900 Casques bleus pour épauler les 10 000 déjà présents sur place.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, recommande de renforcer la mission de paix Minusca en Centrafrique de 900 Casques bleus en raison d’un nouveau «cycle de violences», dans un rapport transmis le 17 octobre aux membres du Conseil de sécurité.

«Il est tragique que la détérioration de la situation sécuritaire au cours des derniers mois, notamment dans le sud-est, mette le pays à nouveau dans un cycle de violences en dépit des efforts multiples pour éviter une aggravation du conflit», souligne le secrétaire général dans ce document.

«La situation humanitaire dans le pays est une grave préoccupation», ajoute Antonio Guterres qui doit se rendre prochainement en Centrafrique, sa première visite à une opération de paix de l’ONU depuis sa prise de fonctions en janvier. Le mandat de la Minusca arrive à échéance en novembre.

Etiquette: