Le président du gouvernement autonome de Catalogne, Carles Puigdemont, à l’expiration ce matin de l’ultimatum lancé par Madrid, n’a pas apporté de clarification sur le point de savoir s’il avait ou non proclamé l’indépendance.

Il a ajouté que le Parlement régional pourrait voter une déclaration formelle d’indépendance si aucun dialogue ne s’engage avec le gouvernement central.

À Madrid, un porte-parole du gouvernement a annoncé qu’une déclaration officielle serait faite vers 10h30.

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, avait donné jusqu’à ce matin 10 heures aux autorités catalanes pour renoncer clairement à une proclamation unilatérale d’indépendance. Passé ce délai, Madrid pourrait suspendre l’autonomie de la région en application de l’article 155 de la Constitution de 1978.

Etiquette: