La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont affiché aujourd’hui un soutien clair à Madrid sur la crise catalane, tandis que leur homologue belge Charles Michel appelait à une « désescalade » en Espagne.

« Nous soutenons la position du gouvernement espagnol (…) Nous espérons aussi que des solutions pourront être trouvées sur la base de la Constitution espagnole », a déclaré Merkel en arrivant à Bruxelles.

Les dirigeants européens vont « envoyer » un « message d’unité autour de l’Espagne », a dit Macron, qui devait rencontrer Rajoy en fin d’après-midi. De leur côté, les dirigeants belge et luxembourgeois, Charles Michel et Xavier Bettel, ont préféré insister sur un appel au dialogue entre Madrid et les indépendantistes catalans.

Etiquette: ;