Aucun des pays européens ne soutients l’idée de mettre fin au dialogue sur la question de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne (UE), a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel lors d’une conférence de presse sur les résultats du premier jour du sommet de l’UE à Bruxelles.

Selon la chancelière allemande, le thème de la Turquie a été inscrit à l’ordre du jour du sommet européen à la demande de Berlin, mais la plupart des participants n’avaient pas soutenu l’idée de mettre fin immédiate au dialogue avec Ankara.

« Le consensus général était qu’il n’est pas impossible de brûler des ponts avec la Turquie. L’Allemagne a également appelé la Commission européenne à résoudre la question de la réduction ou de la réorientation de l’aide financière versée à la Turquie par l’UE. La prochaine étape devrait être un travail conjoint avec la Turquie », a déclaré Mme Merkel.

Etiquette: ;