A l’issue des législatives anticipées de ce dimanche, la coalition conservatrice avec le premier ministre japonais Shinzo Abe à sa tête est a pu conserver la majorité des deux tiers à la chambre basse du Parlement du Japon.

Le Parti libéral démocrate (PLD), dont le chef du gouvernement est issu, et le Komeito, son partenaire minoritaire, devraient disposer de 311 des 465 sièges de la Chambre des représentants.

D’autres chaînes créditent la coalition sortante d’un nombre de sièges légèrement inférieur à la majorité des deux tiers.

Le premier ministre a fait le pari des élections anticipées en expliquant que la « crise nationale » due à la menace nord-coréenne et au vieillissement de la population nécessitait un mandat fort.

Etiquette: ;