Les autorités américaines ont annulé le visa de l’investisseur et le chef de la fondation «Hermitage Capital», William Browder, a rapporté Browder lui-même sur son Twitter.

Plus tôt, Moscou « par décret de Poutine lui-même » a inscrit l’homme d’affaires britannique qui « avait été autrefois le plus grand investisseur étranger en Russie », sur la liste des recherches d’Interpol, rappelle l’édition The Inquisitr.

Moscou a demandé à l’Organisation internationale de police criminelle de trouver et d’arrêter William Browder pour « activités illégales » sur le territoire de la Fédération de Russie, note The Inquisitr.

Interpol a satisfait la demande de Moscou. C’est la quatrième tentative du patron du Kremlin «d’utiliser Interpol pour attraper Browder», qui a fait aux États-Unis l’adoption de la loi dite Magnitski. L’abrogation de cette loi « est devenue une priorité absolue pour Poutine », souligne The Inquisitr.

 

Etiquette: ;