Quatre personnes ont été arrêtées à Tampere, en Finlande, où des manifestants antifascistes se sont livrés à un face-à-face tendu avec des membres du groupe néonazi Mouvement de résistance nordique.

Des membres du Mouvement de résistance nordique, qui demande, comme le précise son manifeste, l’expulsion de Finlande des personnes qui ne sont pas d’origine nord-européenne, ont manifesté dans la ville finlandaise de Tampere le 21 octobre.

Для плеера требуется установить Flash Player

Le groupe, de quelque 200 personnes, est tombé sur une contre-manifestation antifasciste rassemblant environ 800 activistes, selon le média YLE news.

Près de 200 policiers ont été déployés dans la zone de la manifestation pour éviter tout affrontement. Cela n’a pas empêché quelques contre-manifestants de lancer des fumigènes.

Selon la police locale, quatre personnes ont été arrêtées en marge de la manifestation. Il s’agirait de contre-manifestants.

«La police n’accepte pas les émeutes. Nous enquêtons sur l’incident», a déclaré la police finlandaise dans un bref communiqué.

En août, la police avait tenté de faire interdire par la justice le Mouvement de résistance nordique, dont le statut légal est toujours à l’étude.

«Les groupes violents et racistes ne devraient pas être protégés par la société finlandaise», a fait savoir Seppo Kolehmainen, porte-parole de la police nationale cité par le média Postimees.

Etiquette: ; ;