L’armée de l’air déclare ne pas avoir l’intention d’utiliser une nouvelle flexibilité conformément au décret signé par le président Donald Trump pour remédier à la pénurie de pilotes en retirant les pilotes retraités.

Ann Stefanek, chef du service des médias de l’Air Force, a déclaré dimanche que la capacité supplémentaire fournie par Trump est en cours d’évaluation, mais l’Armée de l’Air «ne va pas actuellement renvoyer les pilotes retraités aux troupes».

Selon le porte-parole du Pentagone, l’armée de l’air manque actuellement de 1 500 pilotes et ce qui peut entrâner la situation où la Défense des USA rappellera vers 1 000 pilotes retraités pour trois ans.

Etiquette: ;