Dès que l’on a appris que la Fédération de Russie avait placé Browder à la liste des recherches d’Interpol, les États-Unis ont interdit à l’initiateur de la loi dite « Magnitski » d’entrer sur le territoire du pays, écrit The Hill.

À leur tour, les sénateurs américains John McCain et Ben Cardin ont exigé que le département américain de la Sécurité intérieure révise immédiatement la décision de priver Browder du droit d’entrer aux États-Unis, poursuit l’édition.

« Il serait triste que les Etats-Unis révoquent leur visa, sur la base de la décision de ces fonctionnaires russes qui tombent sous l’effet de cette loi importante », a déclaré la demande des sénateurs américains.

Etiquette: