Six personnes ont été tuées par des individus armés à Kirkouk (nord de l’Irak), province contestée entre le gouvernement fédéral de Bagdad et le District du Nord, a indiqué, mercredi, à Anadolu une source sécuritaire locale.

Cet incident est survenu après que les forces irakiennes ont pris le contrôle de la province, la semaine dernière, mettant fin au contrôle des Peshmergas sur la région depuis 2014.

Le colonel de la police de Kirkouk, Hamed al-Obeidi, a déclaré à Anadolu que «les forces sécuritaires irakiennes ont découvert, mercredi, 5 corps non-identifiés à proximité de la zone de Moltaqa (30 km au nord-ouest de Kirkouk)».

Il a ajouté «qu’une autre unité sécuritaire a trouvé un corps non-identifié au bord de la route du district al-Debs (45 km au nord-ouest de Kirkouk)».

Al-Obeidi a souligné que «les corps appartiennent à des hommes âgés de 24 à 45 ans».

«Ils avaient les yeux bandés et les mains ligotées, et affichaient des blessures par balles», a-t-il noté.

Aucune partie n’a revendiqué l’attaque mais, d’après des responsables irakiens, l’organisation terroriste de Daech est probablement responsable de cette attaque.

Etiquette: ;