Deux militaires maliens ont été tués, mercredi, dans une attaque armée non revendiquée, survenue à Niafounké, dans la région de Tombouctou (nord du Mali), a appris Anadolu de sources sécuritaires locales.

Trois autres soldats maliens ont été blessés dans la même attaque, d’après deux sources militaires maliennes concordantes déployées à Tombouctou, chef-lieu de la région.

Les mêmes sources ont précisé que ces assaillants non identifiés ont également mis le feu à une vingtaine de camions appartenant à une société de construction de route, avant de prendre la fuite.

Aucun bilan officiel n’a été communiqué jusqu’à 15h30 GMT.

Pas un mois ne passe sans que l’armée malienne ne soit la cible d’attaques ou embuscades perpétrées par des groupes terroristes évoluant principalement dans la partie septentrionale du Mali.

Etiquette: