Petro Porochenko a raccroché une belle vague de critiques sur les réseaux sociaux, après sa publication d’une image de la déportation de juifs vers un camp d’extermination … dans un post consacré à l’anniversaire de la déportation des Ukrainiens en Sibérie.

Le chef de l’Etat espérait rappeler au monde les souffrances de son peuple, mais a au contraire suscité un tollé. Le 21 octobre, Petro Porochenko a voulu dans un tweet commémorer le 70e anniversaire de la déportation des nationalistes ukrainiens en Sibérie, en 1947. Il a pourtant à cette occasion maladroitement choisi une illustration pour le moins inappropriée, celle d’une photo bien connue, prise aux alentours de l’année 1942. Elle montre un groupe de juifs dans un ghetto en Pologne, sur le chemin de la déportation vers un camp d’extermination. 

Sur le site du Musée national de l’Holocauste des Etats-Unis, où l’image est consultable, on peut lire la légende suivante : «Des femmes âgées accompagnées de jeunes enfants et de leurs effets personnels marchent dans une rue du ghetto de Lodz vers un point de rassemblement pour la déportation vers le camps de Chelmno». La source de l’image est le Musée d’art de la ville de Lodz.

Et c’est cette image que le dirigeant ukrainien a également partagée sur Facebook pour illustrer un tout autre événement.

Mais le choix graphique de Petro Porochenko a aussitôt attiré l’attention des internautes, qui n’ont pas manqué de lui rappeler les faits historiques.

Dans une publication sur Facebook, le responsable du Comité juif ukrainien Edouard Dolinski a décrit le tweet de Porochenko de «bizarre».

Le 21 octobre 1947, les autorités soviétiques faisaient évacuer près de 76 000 Ukrainiens de l’ouest du pays vers la Sibérie, ainsi que le nord et le centre de l’URSS. L’objectif de cette opération était de démanteler les cellules nationalistes ukrainiennes.

En 2015, l’Ukraine a adopté une loi dite de «décommunisation», égalisant les symboles nazis et soviétiques, laissant promouvoir les premiers et bannissant du même coup ces derniers…

Etiquette: ; ;