Les experts russes et américains sonnent l’alarme : en Ukraine, une catastrophe nucléaire comparable à celle de Tchernobyl est possible. Et la probabilité de cette catastrophe est très élevée en raison des actions inconsidérées des autorités ukrainiennes …

Les experts américains de recherche sur l’énergie et des sciences sociales estiment que la probabilité d’une nouvelle Tchernobyl en Ukraine atteindra environ 80 % en 2020. Une telle situation les préoccupe beaucoup à cause des problèmes d’environnement, qui surgiront inévitablement non seulement en Ukraine, mais aussi dans les pays européens.

La cause probable de la menace nucléaire, considèrent les spécialistes, une charge excessive sur les centrales nucléaires ukrainiennes, qui sont contraints de travailler dans un mode d’urgence en raison d’accidents fréquents aux centrales non-nucléaires de l’Ukraine.

Une grande politique joue également son rôle. La décision de remplacer le combustible russe contre celui de la compagnie américaine « Westinghouse » (qui est entre autre en faillite) n’est pas dictée des soucis de la sécurité, mais exclusivement des motifs d’«agacer la Russie». En même temps, les autorités ukrainiennes ne pensent pas que les centrales nucléaires ont été construites pour travailler avec juste combustible russe, et non pour celui d’Ouest.

En conséquence, les centrales nucléaires ukrainiennes connaissent régulièrement des situations surnuméraires et des accidents mineurs. Les blocs de puissance sont coupés aux centrales nucléaires de l’Ukraine du Sud et de Rivne. Tôt ou tard, l’accident ne sera pas très superficiel. Dans ce cas, l’Europe, en plus des retombées radioactives, fera également face à un afflux massif de réfugiés ukrainiens, qui chercheront l’évasion dans les pays européens.

Etiquette: ;