Le président américain Donald Trump a félicité mercredi son homologue chinois Xi Jinping, redevenu mercredi préseident pour cinq ans.

« J’ai parlé au président chinois Xi pour le féliciter de son extraordinaire ascension », a indiqué M. Trump dans un tweet, dans une allusion apparente à la décision du Congrès du PCC de faire figurer le leader dans la charte du Parti, une distinction que seul le fondateur du régime, Mao Tsé-toung, avait eue avant lui de son vivant. « Nous avons aussi parlé de la Corée du Nord et des échanges commerciaux, deux sujets très importants! », a-t-il ajouté. M. Trump doit rencontrer M. Xi début novembre à Pékin dans le cadre d’une grande tournée en Asie qui sera largement centrée sur le dossier nord-coréen et les programmes nucléaire et balistique de Pyongyang. Le président américain a « d’excellentes relations de travail avec Xi Jinping », a souligné un responsable américain à l’approche de ce déplacement, son premier dans cette région du monde depuis son arrivée au pouvoir en janvier. « Il veut continuer à construire sur ce qu’il appelle une relation constructive et tournée vers la recherche d’avancées concrètes », a-t-il ajouté, sous couvert d’anonymat. Chef du Parti, chef de l’Etat, chef des armées: depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, Xi Jinping a accumulé les pouvoirs au sommet de la deuxième puissance économique mondiale. A la faveur du XIXe congrès du PCC, il obtenu un nouveau mandat de cinq ans, entouré d’une équipe dirigeante sans dauphin présumé pour lui faire de l’ombre.

Etiquette: ; ;