“En Catalogne, nous sommes ne sommes pas confrontés à un problème des droits de l’homme, puisque les Catalans, que j’aime bien, je respecte beaucoup leur culture, leur façon d‘être, ne sont pas opprimés par l’Espagne.”

La crise catalane symbolise la poussée des mouvements nationalistes au sein de l’Union, et pour Jean-Claude Juncker, ce phénomène est une véritable menace pour l’avenir du projet européen et sa capacité d’action : “Je crois que la plus grande menace, c’est le nationalisme. Il faut tout faire pour que l’Europe puisse peser, et le nationalisme est un poison qui empêche l’Europe d’agir ensemble pour peser sur le cours des choses.”

Etiquette: ;