Plus de 100 djihadistes français ont continué à recevoir des avantages sociaux réguliers en leur nom après avoir quitté leur pays pour rejoindre le groupe terroriste de l’État islamique en Syrie et en Irak.

Для плеера требуется установить Flash Player

 

Etiquette: ;