La Syrie réfute les accusations d’un rapport transmis au conseil de sécurité de l’ONU.

Для плеера требуется установить Flash Player

Ce document établi par les Nations unies et l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques estime Damas responsable d’une attaque au gaz sarin qui a fait au moins 83 morts, dont 28 enfants, en avril dernier à Khan Cheikhoun, une ville tenue par l’opposition.

Etiquette: