Différentes villes de Catalogne se sont débarassée, vendredi, des drapeaux espagnols flottant sur leurs bâtiments officiels.

Le parlement régional a voté dans la journée une résolution en faveur du lancement d’une procédure d’indépendance. Parmi les villes qui ont posé ce geste, on retrouve notamment Sabadell -cinquième plus grande municipalité de la région- et Gérone, la ville dont le président catalan Carles Puigdemont a été bourgmestre.

D’autres villes plus modestes telles Figueres, Vic ou Tortosa ont aussi replié le drapeau espagnol. En revanche, la capitale catalane, Barcelone, n’a pas remisé le drapeau national. Sa bourgmestre Ada Colau a déjà à plusieurs reprises exprimé le fait qu’elle était opposée à une déclaration unilatérale d’indépendance et qu’elle optait de préférence pour le dialogue avec Madrid.

Vendredi, dans un message posté sur Facebook, Mme Colau a désavoué tant la résolution d’indépendance que la réaction de Madrid. « Il existe une majorité, tant en Catalogne qu’en Espagne, qui désire voir s’arrêter la confrontation et appelle au dialogue, au bon sens et à une solution concertée. »

Etiquette: