Les terroristes n’ont pas pu gâcher la fête nationale de la Turquie, car police turque a bien travaillé.

Aujourd’hui, 61 personnes souçonnées d’appartenir à l’organisation jihadiste Etat islamique (EI), dont des Syriens, ont été arrêtées dans le cadre d’une opération de sécurité menée dans l’ensemble du pays le jour de la fête nationale turque, a rapporté l’agence officielle Anadolu.

Vingt-deux suspects, dont des responsables présumés de l’EI, ont été arrêtés dans la province d’Erzurum (est), et 39 autres dans la province de Bursa (nord-ouest), a indiqué l’agence, citant des sources des forces de sécurité. Parmi les suspects figurent deux Azerbaïdjanais et 28 Syriens.

Il faut noter que laveille de la fête,  la police de la capitale avait procédé à l’arrestation de 49 membres présumés de l’EI, dont certains soupçonnés de préparer un attentat lors de la fête nationale turque célébrée dimanche.

Le pays a été frappé depuis deux ans par de nombreux attentats meurtriers attribués ou revendiqués par l’EI. Le dernier en date a fait 39 morts dans une discothèque huppée d’Istanbul la nuit du Nouvel An. Depuis, les autorités procèdent régulièrement à l’arrestation de « terroristes » présumés et les mesures de sécurité restent maximales.

Etiquette: ;