Le 30 octobre, les nationalistes turcs en Belgique sont devenus victimes d’une attaque armée, provoquant des dégâts matériels.

Le Président de la Fédération turco-belge, Omer Zararsiz, a déclaré que ladite association relevant de la Fédération, dans la ville de Genk, a essuyé 4 tirs.

Il a indiqué que l’attaque a fait des dégâts matériels, et qu’ils ne connaissent pas encore, la partie responsable de cet acte.

De son côté, la police de Genk a annoncé la poursuite des investigations sur les lieux de l’incident, et qu’elle ne donnera aucune déclaration pour le moment.

Il est à noter que la ville belge de Genk a été le théâtre, depuis la semaine dernière de plusieurs opérations provocatrices menées par des partisans de l’organisation terroriste PKK, contre des associations relevant de la communauté turque.

Etiquette: ;