Une enquête a été ouverte à l’encontre du ministre du Commerce international, qui a reconnu avoir demandé à son assistante d’aller lui acheter des sex toys et la surnommait « Sugar Tits ».

Mark Garnier se retrouve donc au coeur de la dernière affaire en date de harcèlement, même s’il rejette cette qualification, au moment où des accusations similaires visent plusieurs parlementaires. Dans le cas de Garnier, l’enquête vise à savoir si le code ministériel a été violé.

Для плеера требуется установить Flash Player

Etiquette: