L’Arabie saoudite tente d’extraire l’uranium dans le but de parvenir à « l’autosuffisance » dans la production de « combustible nucléaire », a déclaré lundi le représentant officiel de l’Arabie saoudite.

Hashim bin Abdullah Yamani, chef de l’agence gouvernementale saoudienne pour le nucléaire en a fait une déclaration dans la capitale des Emirats arabes unis, ajoutant : « Nous utilisons le minerai d’uranium dont l’efficacité économique a été prouvée ».

L’Arabie Saoudite a environ 60 000 tonnes de minerai d’uranium, selon les derniers chiffres fournis par Maher al Odan, a déclaré le chef de l’Agence pour l’énergie atomique et renouvelable (KACARE).
Riyad prévoit d’attribuer un contrat de construction à des entreprises étrangères pour ses deux premiers réacteurs nucléaires d’ici la fin de 2018.

Des sources de l’industrie affirment que Riyad cherche des fournisseurs potentiels aux États-Unis, en Corée du Sud, en Chine, en France, au Japon et en Russie pour les projets.

Etiquette: ;