Des assaillants inconnus ont tué un des commandants militaires de « Hayat Tahrir al-Sham » dans la province d’Idlib.

L’attaquant a ouvert le feu sur le commandant, dont le nom reste inconnu, sur la route de Maaret Misrin. La victime est morte de blessures infligées.

La semaine dernière, cinq personnes liées au HTS ont été tuées à Idlib: les commandants militaires Abu Abdel Rahman al-Hamawi, Mustafa Zahri, Abou Talha al-Urduni et Abou Abdel Rahman al-Muhajir en plus du fils de l’ancien commandant du HTS à Qalamun Abu Malik al-Tali. Personne n’a revendiqué la responsabilité des assassinats.

Cette série d’assassinats a forcé HTS à introduire des mesures de sécurité supplémentaires. Selon le porte-parole du groupe, Imad ad-Din Mujahid, HTS va restructurer son organe de sécurité afin de prévenir d’autres incidents. Il n’a pas donné de détails à ce sujet.

Etiquette: ; ;