Les médias britanniques ont révélé ce week-end qu’une clé USB contenant des documents sensibles, remettant en cause la sécurité de la reine d’Angleterre, et celle de l’aéroport d’Heathrow, en cette période de forte menace terroriste, avait été retrouvée par un passant. Une enquête a été ouverte.

La sécurité de la reine Elizabeth est-elle compromise? Alors que l’Angleterre, et particulièrement Londres, fait face à une menace terroriste élevée, le Sunday Mirror a révélé dimanche 29 qu’un homme avait retrouvé dans la rue une clé USB de 2,5 Go contenant pas moins de 76 fichiers jugés sensibles par les autorités britanniques (auxquelles il a rapidement rapporté le support informatique).

Sur cette étrange clé, non cryptée, il y avait notamment des plans avec des itinéraires empruntés régulièrement par la reine d’Angleterre, ou des dignitaires étrangers lui rendant visite, des vidéos, les emplacements des caméras de surveillance et les horaires de patrouille des sites pouvant potentiellement être ciblés par des attaques terroristes, ainsi que plusieurs documents relatifs à la sécurité de l’aéroport d’Heathrow.

Il y avait également des photos et des plans des points de contrôle de la suite royale, située dans l’aéroport au niveau du terminal 5, d’ordinaire extrêmement bien sécurisée.

Une source citée par le Sunday Mirror a expliqué que ces documents pouvaient, s’ils étaient dans de mauvaises mains, « représenter une grave menace en termes de terrorisme ou d’espionnage ».

Les autorités aéroportuaires d’Heathrow ont lancé en urgence une enquête pour découvrir à qui appartenait cette clé. Si la sécurité de l’aéroport n’est pour l’instant pas remise en cause, les enquêteurs craignent que les renseignements qui étaient sur cette clé n’aient pu fuiter sur le « dark web » (une partie secrète d’Internet où les terroristes et les criminels peuvent acheter des informations).

Scotland Yard (quartier général de la police londonienne) n’a fait aucune communication au sujet de cette découverte, qui pourrait pourtant remettre en cause la sécurité nationale.

Etiquette: ;