Malgré les progrès obtenus pour défaire le groupe terroriste Etat islamique en Syrie, la situation de la population reste catastrophique, avec 13 millions de personnes dans le besoin, a déclaré le coordinateur de l’aide des Nations Unies Mark Lowcock lundi.

« Une conclusion est évidente, l’impact de la crise en Syrie reste profond », a affirmé M. Lowcock depuis la Jordanie au Conseil de sécurité de l’ONU dans une vidéo.

436.000 personnes de la ville de Raqqa (nord), l’ancienne capitale auto-proclamée du groupe terroriste Etat islamique en Syrie, ont fui vers 60 lieux différents alors que 350.000 ont été poussés hors de la ville de Deir al-Zour (est) depuis le mois d’août, 250.000 d’entre eux en octobre seul.

Au moins trois millions de personnes vivent dans des zones difficiles d’accès pour les travailleurs humanitaires, a encore observé M. Lowcock.

« Dans ce contexte, les Nations Unies et nos partenaires continuent à mettre en oeuvre en Syrie une des plus importantes opérations humanitaires au monde », a-t-il poursuivi.

Etiquette: ;